Magnétiseur Naturopathe
Get Adobe Flash player

Troubles du système nerveux

Dans le monde rapide d’aujourd’hui, nous sommes exposés à toute une série d’impulsions qui déferlent sur nos sens. Les cellules de notre cerveau sont capables de fabriquer la quantité incroyable de substances chimiques dont elles ont besoin pour accomplir les tâches complexes qu’elles doivent exécuter chaque jour. Leur vie dépend de l’approvisionnement continu en éléments nutritifs dont elles ont besoin de produire ces substances chimiques.

Les déficits nutritionnels sont pour conséquence un mauvais fonctionnement du système digestif et, en particulier, du foie. Le manque de telles substances nutritives peut enfreindre la capacité de notre cerveau à fabriquer les substances chimiques, dont il a besoin pour fonctionner efficacement.

Le cerveau peut fonctionner pendant un certain temps avec des éléments nutritifs en quantités réduites et de qualité inférieure, mais le prix à payer inclut une mauvaise santé, la fatigue, le manque d’énergie, la dépression, la maladie, les douleurs, et le malaise généralisé. Certains déficits se manifestent dans des maladies mentales, telle que la schizophrénie et la maladie d’alzheimer.

La santé du système nerveux dépend principalement de la qualité du sang, composé de plasma (eau, protéines de plasma, sels minéraux, hormones, vitamines, substances nutritives, déchets organiques, anticorps, gaz) et de cellules sanguines (globules rouges (érythrocites), plaquettes (thrombocytes)). Des changements anormaux dans le sang se répercutent sur le système nerveux et sur le reste du corps.

Des calculs biliaires dans le foie interfèrent avec la digestion, l’assimilation de la nourriture, ce qui surcharge le plasma sanguin de déchets et réduit l’approvisionnement en substances nutritives de la moelle osseuse. Une modification de la composition des cellules sanguines empêche les hormones de circuler normalement, cause des réactions anormales dans le système nerveux, provoquant des maladies.

Le cerveau constitue 1/5 du poids du corps, contient 1/5 du volume sanguin total et consume de grandes quantités de glucose. Les calculs biliaires dans le foie réduisent radicalement l’approvisionnement en glucose du cerveau et du reste du système nerveux, ce qui peut entraver le fonctionnement des organes, des sens et de l’esprit.

Pendant les 1ères étapes d’un déséquilibre nerveux, une personne peut développer des envies de nourriture, particulièrement de sucreries ou de farineux, et avoir de fréquentes sautes d’humeur ou des tensions émotives.

La diminution des protéines du plasma ainsi que des facteurs de coagulation du sang à partir d’acides aminés, formés par le foie, peut causer des saignements capillaires spontanés, des hémorragie. Si une hémorragie a lieu dans le cerveau, elle peut causer la destruction de tissu du cerveau, la paralysie ou la mort. L’intensité des saignements est déterminée par des variables telles que l’hypertension et la consommation d’alcool.

Les calculs biliaires dans le foie et la vésicule biliaire réduisent les sels biliaires indispensables à la aux intestins, qui mal-absorbent les lipides et réduit la vitamine K, élément essentiel pour la synthèse des facteurs de coagulation, emmagasinée par le foie.

Des désordres vasculaires dus aux calculs biliaires dans le foie modifient l’épaisseur du sang, durcissent les vaisseaux sanguins et peuvent mener au détachement d’un caillot de sang (embole), causant une ischémie ou un infarctus ou une crise d’apoplexie (cerveau).

L’interruption des fonctions du foie a un effet particulièrement néfaste sur les atrocytes (cellule du tissu primaire du système nerveux central), menant à l’apathie, troubles de l’orientation, délire, rigidité musculaire, coma. Les déchets bactériens azotés absorbés par le côlon et non désintoxiqués par le foie, peuvent atteindre les cellules du cerveau via le sang. Les autres déchets métaboliques, tels que l’ammoniaque, peuvent atteindre des concentrations toxiques, modifier la perméabilité des vaisseaux sanguins dans le cerveau et réduire l’efficacité de la barrière hémato-encéphalique.

Des neurones insuffisamment nourris atrophient le tissu neuronal, ce qui mène à la démence ou la maladie d’alzheimer, tandis que la sous-alimentation des neurones, responsables de la production du neurotransmetteur dopamine, mène à la maladie de Parkinson. La sclérose en plaques (SEP) résulte d’une sous-alimentation des cellules qui produisent la myéline (gaine de graisse entourant les axones des cellules nerveuses), est le signe d’une congestion du gros intestin, empêchant une absorption correcte des substances nutritives.

La malabsorption des lipides par le foie, due aux calculs biliaires impacte le développement et le fonctionnement du cerveau, composé à plus de 10% de cholestérol (matière sèche), protégeant les nerfs contre les dommages ou les blessures.

extrait “Etonnant nettoyage du foie, de la vésicule biliaire” Andréas Moritz

Pour aller plus loin : Nettoyage du Foie | Irrigation du Côlon | Nettoyage des Reins

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *