Magnétiseur Naturopathe
Get Adobe Flash player

Monthly Archives: December 2015

Cutaneous bulbsAmpoules Cutanées

Les ampoules cutanées apparaissent spontanément lorsqu’il y a frottement important et répété de l’épiderme.Les ampoules naissent d’une réaction des cellules à cette friction par cisaillement qui agit comme une brûlure : la couche superficielle de la peau se décolle jusqu’à former une cloque au sein de laquelle suinte un liquide clair, une sérosité.
L’ampoule équivaut à un deuxième degré de brûlure (caractérisé par les cloques).

Skin blisters appear spontaneously when there is significant and repeated friction of the epidermis. The bulbs arise from a reaction of the cells to shear the friction which acts as a burn : the surperficial layer of the skin peels off until forming a blister in which a clear liquid – serum – oozes.
The bulb is equivalent to a second degree burn (characterized by the blisters).

Alzheimer

La MA est une affection dégénérative du cerveau responsable d’un état de démence d’installation progressive. La démence correspond à une altération durable des fonctions intellectuelles (mémoire, attention, langage, savoirs, raisonnement, jugement, gestuelle…) et/ou comportementales (personnalité, émotions, sociabilité…), et cette altération est suffisamment sévère pour entrainer une altération de l’autonomie dans la vie quotidienne. Il existe de nombreuses causes de démence, et la MA en est la cause la plus fréquente (plus de 50% des cas de démence diagnostiqué).En pratique la MA est due à une accumulation anormale de plusieurs protéines au niveau de certaines zones du cerveau en particulier les zones responsables de la mémoire (que l’on appelle les hippocampes). Ce stockage anormal abouti à terme à la mort prématurée des neurones de ces régions cérébrales et donc à leur dysfonctionnement progressif. La MA n’est donc pas une forme de vieillissement normal du cerveau, il s’agit d’une maladie à part entière.

Facteurs de risques

Le principal facteur de risque de développer une maladie d’Alzheimer estl’âge.
Les autres facteurs de risques sont moindres. On retrouve des facteurs de risque en rapport avec l’environnement ou liés au mode de vie (tabac, alimentation trop riche, isolement social, faible niveau d’étude) mais également des facteurs de risque génétiques (ce qui est rare mais particulièrement vrai pour les formes très précoces de MA, avec un début de la maladie avant 60 ans)

AD is a degenerative disorder of the brain responsible for a state of gradual dementia onset. Dementia is a lasting deterioration of intellectual functions (memory, attention, language, knowledge, reasoning, judgment, gestures …) and/or behavioral (personality, emotions, sociability …) and this impairment is severe enough to cause impairment of autonomy in daily life. There are many causes of dementia, and AD is the most common cause (more than 50% of diagnosed cases of dementia). In practice, AD is due to an abnormal accumulation of several proteins at certain areas of the brain particularly the areas responsible for memory (called seahorses). This abnormal storage term resulted in premature death of the neurons in these brain regions and thus to their progressive dysfunction. The MA is not a form of normal brain aging, it is a wholly disease.

Risk Factors

The main risk factor for developing Alzheimer’s disease estl’âge.
Other risk factors are lower. We find the risk factors related to the environment or related to lifestyle (smoking, diet too rich, social isolation, low level of education) but also genetic risk factors (this is particularly true for rare but very early forms of AD, with onset of the disease prior to age 60)

AllergiesAllergies

L’allergie se définit par une réponse immunologique de l’organisme, inadaptée et exagérée vis-à-vis de certaines substances étrangères : les allergènes. L’allergie se manifeste ainsi au contact des pollens, acariens, poils d’animaux mais aussi de certains aliments ou médicaments. L’environnement comporte de nombreux allergènes auxquels le patient allergique peut réagir.
Les allergies peuvent affecter les yeux, la peau, les voies respiratoires comme le nez ou les bronches.

Causes

L’allergie nécessite plusieurs étapes pour pouvoir se manifester. La première étape est une étape dite de sensibilisation, première rencontre avec l’allergène. Ce n’est qu’à partir du second contact minimum que la réaction allergique apparaît en libérant une substance, l’histamine, responsable des symptômes. L’action de l’histamine peut être bloquée par des médicaments spécifiques appelés «antihistaminiques ».L’allergie n’a pas de caractère héréditaire, mais un terrain allergique (ou atopique) la favorise : des enfants de parents allergiques présentent plus de risques d’avoir aussi une sensibilité allergique.

Allergy is defined as an inappropriate and excessive immunological response of the body against some foreign substances : the allergens. The allergy manifests thus in contact with pollen, mites, pet hair, but also to certain foods or drugs. The environment contains many allergens to which the allergic patient can react.
Allergies can affect the eyes, skin, respiratory system like the nose or bronchi.

Causes

Allergy requires several steps in order to manifest. The first step is a step called awareness, first meeting with the allergen. It is only at the second minimum contact that the allergic reaction occurs, releasing a substance named histamine, responsible for the symptoms. The action of histamine could be blocked by specific drugs called “antihistamines”. The allergy is not hereditary, but an allergic (or atopic) plot promotes it : Children of allergic parents present greater risks to also have an allergic sensitivity.

Peritoneal AdhesionsAdhérences péritonéales

Les adhérences péritonéales (ou post-opératoires) sont la complication la plus fréquente de la chirurgie abdominale et surtout gynécologique. Ces cordages fibreux, appelés « brides » par les chirurgiens, se forment à partir du péritoine, trois à cinq jours après l’intervention chirurgicale. Leur apparition se fait de manière imprévisible n’importe où dans le ventre. Formant un obstacle imprévu par la nature, ces adhérences peuvent gêner ou étrangler inopinément les viscères, principalement l’intestin grêle. Tout patient opéré doit être informé de leur possible survenue

Risques

Environ 40 % des occlusions et 70 % des occlusions de l’intestin grĂŞle sont dues Ă  des adhĂ©rences pĂ©ritonĂ©ales. Une occlusion nĂ©gligĂ©e met la vie en pĂ©ril faute d’une intervention mĂ©dico-chirurgicale rapide. On peut en mourir.
Outre les risques d’occlusions intestinales, les adhérences compliquent le travail du chirurgien lorsqu’il faut réintervenir chez ces patients.
Moins périlleuses mais très pénibles, les adhérences provoquent des gènes et des douleurs abdominales chroniques, en particulier lors des rapports sexuels. Surtout, les adhérences sont la deuxième cause acquise de stérilité-infertilité féminine (39 %), pas facile à traiter ; leur cure chirurgicale (adhésiolyse) ne permet qu’un taux de grossesse de 45 % à deux ans.

The peritoneal adhesions (or post-operative) are the most common complication of abdominal surgery and especially gynecological. These fibrous cords called “brides” by surgeons, are formed from the peritoneum, three to five days after surgery. Their appearance occurs unpredictably anywhere in the belly. Forming an unexpected obstacle by nature, these adhesions can hinder or strangle unexpectedly viscera, primarily the small intestine. Every operated patient must be aware of their possible occurrence.

Risks

About 40% of occlusions and 70% occlusion of the small intestine are due to peritoneal adhesions. A neglected occlusion endangeres life for lack of prompt medical surgery. You might die.
Furthermore the risk of intestinal obstructions, adhesions complicate the work of the surgeon when an operation is necessary once more on these patients.
Less dangerous but very painful, adhesions cause embarrassements and chronic abdominal pains, especially during sexual intercourses. Especially, adhesions are the second cause of female infertility (39%), not easy to deal with; their surgical cure (adhesiolysis) allows only a pregnancy rate of 45% in two years.

Acne in womenAcné chez la femme

L’acnĂ© dite vulgaire est une hypersĂ©crĂ©tion des glandes sĂ©bacĂ©es associĂ©e Ă  une obstruction des pores de la peau par les cellules cutanĂ©es. Elle se manifeste donc oĂą la peau est la plus grasse, le visage (front, nez, menton mais elle peut s’Ă©tendre Ă  toute la face), le haut du dos et des Ă©paules.
Le sĂ©bum produit en excès ne s’éliminant plus il forme des microkystes (“points blancs”) lorsque le pore est totalement fermĂ©, ou des comĂ©dons (les “points noirs”) lorsqu’il est partiellement ouvert et que le sĂ©bum s’oxyde (noircit) au contact de l’air.
L’inflammation se produit spontanément ou par la manipulation des microkystes, qui deviennent alors des boutons rouges (papules), parfois purulents (pustules). Le principal germe responsable de cette inflammation est une bactérie, Propionibacterium acnes. La croûte des pustules laisse souvent place à des cicatrices plus ou moins profondes et étendues.

Risques

L’acnĂ© de l’adulte est souvent moins sĂ©vère que lors de la pubertĂ©. Le retentissement psychologique est gĂ©nĂ©ralement moins important que chez l’adolescent, mais une peau grasse, irrĂ©gulière, prĂ©sentant des pores dilatĂ©s, des boutons et/ou des cicatrices reste mal vĂ©cue. Lorsque l’acnĂ© laisse des marques cutanĂ©es importantes et irrĂ©versibles, des interventions dermatologiques spĂ©cifiques (dermabrasion, laser…etc.) et onĂ©reuses peuvent ĂŞtre nĂ©cessaires pour les supprimer ou les estomper.

Acne vulgaris is called hypersecretion of sebaceous glands associated with clogging of the pores of the skin by the skin cells. It therefore occur where the skin is oilier, the face (forehead, nose, chin but it can extend to the entire face), upper back and shoulders.
Sebum, produced in excess doesn’t remove anymore and forms more mycrocysts (“white spots”) when the pore is completely closed, or comedones (“black spots”) when it is partially opened and the sebum oxidizes (darkens) in contact with the air.
Inflammation occur spontaneously or by manipulation microcysts, which then become red bumps (papules), sometimes pus (pustules). The main germ responsible for this inflammation is a bacterium, Propionibacterium acnes. The pustules crust often gives way to more or less deep and extensive scarring.

Risks

Acne in adults is often less severe than during puberty. The psychological impact is generally lower than in adolescents, but oily skin, irregular, with large pores, pimples and/or scars still resented. When acne leaves important and irreversible skin marks, specific dermatological and expensive procedures (dermabrasion, laser … etc.) may be necessary to remove or fade.

AcneAcné

L’acné est une maladie de peau très fréquente caractérisée par une inflammation du follicule pileux (d’où le nom de folliculite) avec peau grasse et boutons. L’acné évolue par poussées et affecte principalement les adolescents. Certaines formes sévères d’acné ont un retentissement physique et psychologique tel qu’il est responsable d’un handicap social important à un âge réputé difficile.

Causes

L’acné est une maladie du follicule pileux et pilosébacé chargé de produire le sébum, corps gras protecteur de la peau. La cause principale de l’acné est due à une hyperproduction de sébum sous influence hormonale. Le sébum s’accumule et forme des lésions rétentionnelles, puis une surinfection par des bactéries comme Propionibacterium acnes conduit à des lésions inflammatoires.
Composition du sébum et de la flore cutanée bactérienne, taux d’hormones mâles mais aussi terrain familial sont des facteurs influençant l’acné.

Acne is a very common skin disease characterized by inflammation of the hair follicle (hence the name of folliculitis) with oily skin and pimples. Acne develops in spurts and affects mostly adolescents. Some severe forms of acne have physical and psychological impact as it is responsible for a significant social handicap at an age deemed difficult.

Causes

Acne is a disease of the hair follicle and pilosebaceous responsible for producing sebum, protecting fats of the skin. The main cause of acne is due to an overproduction of sebum under hormonal influence. Sebum accumulates and retentional forms occur and then a secondary infection by bacteria such as Propionibacterium acnes leads to inflammatory lesions.
Composition of sebum and bacterial skin flora, levels of male hormones but also family plot are factors influencing acne.

Cerebrovascular accident (CVA)Accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Un accident vasculaire cérébral (AVC) ou « attaque cérébrale » est une perte soudaine de la fonction d’une partie du cerveau liée à l’arrêt brutal de la circulation sanguine dans le cerveau. L’interruption de la circulation sanguine peut-être liée à l’occlusion d’un vaisseau sanguin (AVC ischémique) dans 80% des cas ou à la rupture d’un vaisseau sanguin (AVC hémorragique) dans 20% des cas.

Risques

Les conséquences de l’AVC sont liées à la localisation des vaisseaux occlus et à la taille de la zone de cerveau touchée par la perte de circulation sanguine. Ainsi les AVC sont souvent responsables de handicaps durables qui altèrent la qualité de vie des patients avec de fréquentes atteintes motrices, sensorielles, cognitives ou provoquer une dépression.

A stroke (CVA), or “brain attack” is a sudden loss of function of a part of the brain linked to the sudden stop of blood flowing in the brain. The interruption of blood flow may be related to the occlusion of a blood vessel (ischemic stroke) in 80% of cases or ruptured blood vessel (haemorrhagic stroke) in 20% of cases.

Risks

The consequences of stroke are related to the location of the occluded vessel and the size of the brain area affected by loss of blood flow. Stroke are often responsible for long-term handicaps affecting the quality of life for patients with frequent decreases of motor, sensory, cognitive capacities or cause depression.

Tooth abscessAbcès dentaire

L’abcès est une infection résultant d’une carie dentaire non traitée. Le cas le plus fréquent est l’abcès dentaire : la pulpe dentaire meurt à la suite de l’inflammation non soignée, d’où une infection des tissus qui les détruit (nécrose). L’abcès parodontal est lié à une atteinte du parodonte (le tissu de soutien de la dent) constitué par la gencive et l’os. L’abcès endodontique est situé au bout de la racine de la dent. L’abcès est parfois lié à une complication lors de la poussée des dents de sagesse.

Risques

Les malades atteints d’anomalie cardiaque courent un risque d’infection foudroyante (endocardite infectieuse). Les sportifs risquent des problèmes articulaires et musculaires. Il existe un risque de fausse couche pendant le premier trimestre de la grossesse. Les infections dentaires provoquent aussi des sinusites.